Hommes, temps et végétal

Un jour de vent, de froid, une fin de journée d’hiver.
J’en profite pour me balader avec mon nouveau 50mm dans un petit coin de Lyon.

Ce genre de balade, sans idée précise, est agréable pour laisser venir à soi l’inspiration, différente selon l’humeur, le lieu, les rencontres.
Ces photos ont été prise dans un endroit un peu caché, au milieu de voies très fréquentées, il faut garder l’esprit ouvert pour profiter de ces découvertes (ce qui n’est pas toujours aussi simple...).

Ici bataille entre la présence humaine, le temps et le végétal, une invisibilité qui fait son chemin, laisse des traces et se laisse surprendre pour qui prend le temps.