Blog

  • mardi 3 mai 2016 , dans Photo d’un jour , Social et Politique

    Un 1er mai motivé

    Ce 1er mai, je rejoins la manifestation sous la pluie et le froid sur le boulevard de Saxe. Je vois toute de suite que le défilé ne sera pas le même que tous les ans : six camions de CRS précèdent le cortège... Et encore plus à l’arrière !
    Et en effet le cortège de la CGT se fera rapidement doublé par un groupe de manifestants motivés et dont la contestation contre la loi Travail ne leur est certainement pas étrangère, ainsi que la répression de la manifestation du jeudi 28 avril. Je remarque leur banderole bien visible en vert qui reprend un "cri de guerre" que j’ai déjà entendu dans les précédentes manifestations : "Faites du Zbeul". Ils ont tenu leur promesse (zbeul=brodel) : le groupe est ainsi parti vers le théâtre des Célestins où les intermittents du spectacle se sont fait explusés durant le défilé... Je sens autour de moi la tentative de réoccupation avec la pression de dizaine de personnes devant la seule porte ouverte durant quelques instants, en vain.
    Après une prise de parole de la part des intermittents, un cortège de plusieurs centaines de personnes part en manifestation sauvage et traverse la rue Mercière à coup de "tout le monde déteste les bourgeois" pour rejoindre le repas de Radio Canut, place Sathonay.

  • lundi 11 avril 2016 , dans Photo d’un jour , Social et Politique

    Contre la loi Travail, la rue occupée

    Suivre les différentes manifestations contre la loi Travail, c’est aussi l’occasion d’observer d’autres choses que l’acte militant et de s’attarder sur certains gestes ou détails.
    Lors de la manifestation de ce samedi 9 avril, je vois des lycéens en lutte qui ont pris soin de se masquer mais qui se prennent en photo avec leur smartphone ! Ambiguïté de la posture, de l’anonymat et de la place de l’image.
    Je continue à garder l’œil sur l’arrière-plan, le décor, l’environnement. J’y trouve un papy qui observe tranquillement la manifestation à la Guillotière ou un couple de lycéens pas forcément d’accord sur la direction à prendre, ou bien juste fatigués. Ou encore les CRS qui n’ont pas arrêté de courir le long du parcours et dont la nervosité contraste avec la sérénité de certains manifestants qui se baladent.
    Le cortège le plus énergique, principalement composé de lycéens - mais pas que -, se structure de plus en plus, et leur tentative, échouée, de bifurquer vers le siège du Parti Socialiste donne lieu à une autre action réussie après la manifestation. Je vois ainsi la vitrine du PS se faire joliment barbouillée de peinture et être la cible d’un bon nombre de projectiles variés.
    J’enchaine ensuite avec la Nuit Debout du #40mars sur la place Guichard où la logistique a bien évolué depuis celle du 31 mars avec des commissions repas, communication, action, débats, ... et que je ressens comme une rupture dans le quotidien, où la parole de certain-es tente de se libérer.

  • vendredi 1er avril 2016 , dans Photo d’un jour , Social et Politique

    Ca chauffe contre la loi El Khomri

    Suite à une proposition de loi sur le travail de la part d’un gouvernement socialiste, un mouvement protestataire se met en place dans toute la France. Commencé le 9 mars 2016, ce mouvement se traduit princiaplement dans la rue avec des manifestations, sauvages ou pas, et des occupations.
    Ici la manifestation du 31 mars où un cortège de 30 000 personnes s’est mobilisé dans les rues de Lyon. Les lycéens faisant partie des forces vives du mouvement, ils se retrouvent souvent en première ligne et sont déterminés à contester cette loi.
    Suite à la manifestation, des centaines de personnes se sont retrouvées pour une Nuit Debout et une occupation de l’espace public dans les pentes de la Croix rousse avec une manifestation sauvage et une assemblée générale.

|

Copyright 2009-2018 Flore Giraud, tout droits réservés | email: contact@floregiraud.fr | téléphone: +33 (0)619 304 118

RSS 2.0 | Site internet réalisé avec SPIP